Couverture & isolation
Isolation extérieure

L’isolation par l’extérieur est la meilleure lorsque les enduits extérieurs sont défectueux. Elle permet de faire deux opérations en même temps: l’isolation et le ravalement.

isolation extérieure

Les avantages

- traiter un plus grand nombre de ponts thermiques
- ne pas modifier les surfaces habitables
- protéger les murs des variations climatiques.

Attention: le coût de cette technique est plus élevé que celui de l’isolation par l’intérieur (hors coût de ravalement). De plus, le fait de modifier l’aspect extérieur du bâti nécessite une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire. Seuls des systèmes sous Avis Techniques doivent être employés pour garantir la pérennité et les performances nécessaires aux ouvrages de façade.

Les solutions techniques: une palette de possibilités
L’enduit mince sur isolant: Concrètement, le système se compose de l’isolant collé sur le mur à l’extérieur de l’habitation (généralement du polystyrène expansé) et d’un enduit spécifique armé d’un tissu de fibres de verre et de l’enduit de finition. Si le support ne permet pas le collage, la fixation mécanique s’impose.

L’enduit hydraulique sur isolant: La technique est proche de la précédente. L’enduit mince est remplacé par un enduit hydraulique (mortier) généralement protégé. La tenue aux chocs dans les endroits exposés est meilleure et l’entretien est plus aisé en zones urbaines.

Les parements sur isolants: L’isolant est fixé au support puis accueille des pierres minces, des carreaux de céramique, des panneaux de bardage ou des contre-murs en brique.

Les vêtures: Une vêture est constituée d’éléments préfabriqués en usine comprenant un isolant et une plaque de parement. L’isolant le plus utilisé est le polystyrène expansé moulé.Le parement peut-être constitué de divers matériaux tels que la tôle d’acier, la tôle d’aluminium, le polyester armé ou le PVC. La mise en oeuvre par fixation mécanique est simple.

Les enduits isolants: Ils sont constitués de mortiers auxquels sont incorporées des particules de matériaux isolants (billes de polystyrène expansé, vermiculite exfoliée, etc…). Généralement appliqués en trois couches, ils ne permettent pas d’obtenir des résistances thermiques équivalentes ) celles atteintes par les autres procédés. Ils sont réservés aux parois déjà isolées auxquelles on souhaite apporter un complément d’isolation.