Eau chaude
Ballon aéro-solaire

Nous proposons de bénéficier de la production d’eau chaude sanitaire jusqu’à 55°c avec une grande efficacité énergétique et sans émissions de CO2 dans l’atmosphère. En plus des bénéfices écologique et économiques, le système possède aussi une fiabilité prouvée par des milliers de systèmes déjà installées.

La maintenance est pratiquement inexistante, garantissant à l’utilisateur une tranquillité absolue. Le principe révolutionnaire de la thermodynamie et l’application d’une technologie de pointe font de ces systèmes la dernière génération en énergie solaire pour la production d’eau chaude et de chauffage.
(Télécharger ici la plaquette thermique)

Fonctionnement

Fonctionnement ballon aéro-solaire
Le fonctionnement des systèmes solaires thermodynamiques a pour base les lois de la thermodynarnique. Il met à profit les propriétés physiques d’un gaz qui, en changeant d’état (liquidegazeux, gazeux-liquide), est utilisé pour transporter la chaleur captée par les panneaux jusqu’à l’eau que nous désirons chauffer. Dans notre cas, nous utilisons deux types de gaz très connus, le 134-A et le 407-C.
Conformes aux normes européennes, ils font partie des Eaz les plus commercialisés de nos jours. Le fonctionnement de notre système est semblable à celui d’un réfrigérateur conventionnel. Il comprend une partie chaude, une autre froide et un compresseur de gaz (nous utilisons les compresseurs de la marque allemande Copeland). Les panneaux constituent la partie froide et l’échangeur de chaleur, la partie chaude. Le cycle se réalise de la manière suivante : en allumant le bloc thermodynamique, le compresseur comprime le gaz, élevant sa température jusqu’à 120°C en moyenne. Une fois chauffé, le gaz communique sa chaleur à l’eau par l’intermédiaire d’un échangeur de chaleur. Le gaz se liquéfie à haute pression, 22 bar approximativement. Le liquide réfrigérant est ensuite déposé dans un récipient nommé récipient de liquide, puis passe à une valve, la valve d’expansion, qui règle la sortie de ce liquide vers les panneaux en fonction de leur température. Le liquide est envoyé sous forme de gouttes microscopiques à travers les tuyaux de cuivre déshydraté jusqu’aux panneaux. Au contact de la chaleur des panneaux, ces gouttes microscopiques changent brusquement d’état et se transforment en gaz chaud.
En sortant du panneau, le gaz se trouve à une température pouvant aller de 10°C à 60°C, produit de l’exposition au soleil, au vent et à la pluie. ll circule à travers les tuyaux d’aspiration du compresseur où il sera à nouveau comprimé. Le cycle se répétera jusqu’à ce que l’eau à chauffer atteigne la température de consigne, c’est à dire entre 40°C et 60°C selon les applications.

- Schéma chauffage centrale
- Schéma eau chaude sanitaire
- Schéma eau chaude piscine